Psychologie de comptoir VI : Le Casual, le Geek et le Nolife (dernier article!)

Partager:

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Amis du jour et du soir, bonjoir!

Veuillez sortir les mouchoirs, non pas parce que cet article contient des scènes particulièrement torrides,
mais car aujourd’hui l’heure est à la tristesse :
Ceci est le dernier article de la série des « psychologie de comptoir »!

J’ai longuement réfléchi à quelle définition je pouvais vous donner pour ce dernier article,
déjà parce que quand on est aux toilettes on s’ennuie, ensuite car je voulais terminer sur un truc grandiose.
J’en suis arrivé à deux conclusions :
La première, qu’il fallait racheter du PQ.
La deuxième, que je ne pouvais pas vous abandonner tout frêles et candides sans connaître des définitions importantes que sont
« casual« , « geek« , « nolife« .

 

ho - Copie (2)

 

C’est le joueur occasionnel, qui se consacre aux jeux vidéos moins de 2 heures par jour.
On pense souvent, à raison, qu’il est bien plus occupé aux choses IRL.
Si vous en connaissez, vous pouvez entendre sur skype/mumble/TS en arrière plan des phrases comme :
-« PAPA! me suis fait bobo au pied! ouiiiiiiiiiiin! »
-« Chéri! c’est à ton tour de faire la vaisselle! bouge ton cul! »
Aaaaah… les joies de la vie IRL…

 

ho - Copie

Difficile de le définir celui là, bien entendu il passe énormément de temps en ligne
et les 3/4 des choses qui l’intéresse se résument en un point : LA TECHNOLOGIE.
Très souvent il balance des phrases que les gens non initiés et/ou qui s’en tamponnent la nouille ne peuvent comprendre :

« Hey les mecs! ils vont sortir l’Iphone 7, il aura une puce A10 de 3Go de RAM , une prise Lightning et serait compatible Lifi,
il y aura même une version 5,5 pouces avec un double capteur photo! »

(Quand tu entends ça tu as envie de lui crier de fermer sa bouche et de lui faire bouffer son Iphone par le mauvais trou?
t’inquiète c’est normal, moi c’est pareil.)
De manière plus vaste, « geek » est une insulte à l’encontre de toute personne qui est déconnecté de la réalité.

 

ho

 

Le type qui n’a pas de vie IRL, ses yeux vides et froids ne peuvent se détacher d’un écran.
Vous connaissez sûrement ces fameux zombies qui crient « BRAAAAAAAAAAAAIIIIINS« ?
(dans des œuvres fictives bien entendu, si vous en connaissez en vrai vous avez mieux à faire que lire ça)
Et bien le nolife c’est pareil, à la différence qu’il criera « PIXEEEEEEEEEEEELS« .
On continue? bande de petits gourmands!
-Il n’a pas de travail (ou un mi-temps moisi).
-Sa copine c’est un dessus de couverture représentant une héroïne de manga.
-Il dépasse les 110kg.
-En farmant comme un porc il s’est hissé dans les premiers du classement.
-Il s’est inventé une vie réelle, allant même jusqu’à se faire passer pour le sexe opposé.

Voili voilou, c’est sur ces mots que s’achève la série des « psychologie de comptoir ».
Un grand merci aux lecteurs, merci à Wantmytip pour sa confiance (ou inconscience) pour la publication,
merci également aux membres de la guilde « Bash » pour les retours et enfin, merci à la communauté rappelzienne, ma principale source d’inspiration.
Bon c’est pas tout ça mais j’ai des courses à faire, à la prochaine!

Partager:

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz