Chronique de Kizeha: Rappelz, c’était mieux avant ?

520
0
Partager:

This post is also available in English

Bonjour, bonsoir, aventuriers des terres de Gaïa!

Voilà bientôt 11 ans que notre MMORPG Dark Fantasy préféré a été créé, avec 8 ans d’édition du coté de la France (coucou gPotato!). Durant toutes ces années, Rappelz a énormément évolué, aussi bien sur le plan du gameplay, avec tout les ajouts en jeu, que sur le plan de l’édition, avec l’ouverture et la fusions de serveurs. Il se peut que vous, chers lecteurs, n’ayez même pas connu les débuts de ce jeu en France (R.I.P. in pepperoni gPotato !) ! Ainsi, lors des interminables soirées de [insérer saison de votre choix] passées à vous goinfrer consommables en tous genres sur le pont d’Horizon parce que, de toutes façons, vous ne savez rien faire d’autre, il se peut que vos yeux se soient posés sur une perle de ce genre :

[IllettréCérébralementLimité] : « lol raplze c t mieu aven avc lé ékonomiser nrj pa cher on joué avk d penter stp é ojrdui on a dé pétachel stp mdr jpp »

Vous prendrez bien un rendez-vous chez l’ophtalmo à présent ?

Quelle surprise ! Après 8 ans, il y a encore des gens qui ne savent pas écrire ! Plus sérieusement, il s’agit d’un témoignage, quoi que de mauvaise qualité, de l’évolution de Rappelz. Ici, sur HOR, vous voyez défiler des articles historiques (évidemment…). Mais il n’y a pas encore eu d’article traitant de l’histoire de Rappelz de manière subjective ! Et si vous n’avez toujours pas compris, c’est bien ce que je compte faire ici : raconter ce qui m’a marqué lors que mon arrivé sur Rappelz !
Il y en a vraiment qui n’avaient pas capté ?!

J’ai lancé le jeu pour la première fois à la toute fin de l’Epic IV, c’est à dire en 2008 !

  • Pour commencer, quoi de mieux que de parler de l’Île des apprentis ? Hein ? La création des personnages ? Laissez moi faire mon article tranquille !
    Oui donc je disais, l’Île des apprentis, l’endroit où tout le monde commence, le lieu de naissance de chacun de vos rerolls, c’est un peu le Berceau de la F[Blague annulée]. Et ce lieu n’est plus comme avant ! En effet, l’endroit d’apparition des personnages est aujourd’hui beaucoup plus élaboré qu’il ne l’était lorsque j’ai commencé le jeu. De plus, la Ville des Apprentis a été largement revisitée. Je me souviens encore devoir mettre mon harnais et y accrocher mon mousqueton à vis pour grimper en haut d’une colline pour parler au Téléporteur Authier. En parlant de colline, la Colline au Parfum de Mer a aussi été modifiée. Toute la zone sombre au nord de l’île était jadis une clairière paisible verdoyante peuplée de poulets que nous massacrions sans vergogne ! Ah, et ne pensez pas y voir des louveteaux : ça n’existait pas ! Enfin, le Navis Lamia était également absent du paysage. Il faudra attendre l’Epic VI pour que cette mauvaise réplique du Titanic arrive en jeu.
    L’île des apprentis, c’était aussi le lieu pour bien prendre en mains les systèmes du jeu. Y compris le système de « Fragments », à l’époque différent. Si vous êtes observateur, vous avez peut être vu, perdu entre deux lignes de la fenêtre d’options, ce message :

 


  • Fragment de « Force » ? C’est pas « Lune » ? Et bien non ! A l’époque, il y avait pleins de types de fragments ! Il existait 3 classes : les fragments de Force, d’Esprit et de Lune, réduisant respectivement la défense physique, la défense magique, et les deux. De plus, vous aviez ces trois types pour chaque rang. Ainsi, il fallait choisir votre rang, et le type de fragment le plus approprié.
    force_chip_r2soul_chip_r2moon_chip_r2Maintenant que vous savez choisir vos fragments, et que vous savez double cliquer sur un mob, c’est parti ! Tuez les tous !
  • Si vous aviez survécu à l’Anatema des Montagnes, sur lequel nous craquions généralement un EE (Économiseur d’Énergie) pour gagner de l’expérience, vous aviez l’honneur de quitter ce petit bout de terre pour rejoindre le Continent ! Laksy, Katan, et surtout Horizon ! Et pas Rondo. Vous avez vu le prix de la téléportation ?! Malades ! Les grandes villes de Rappelz étaient surpeuplées à l’époque, et l’ambiance y était largement différente. En effet, il faut savoir que le Grand Bazar n’existait pas, et que vous pouviez trébucher sur des boutiques absolument partout, que ce soit devant le marchant de laks, le banquier ou même le téléporteur (surtout le téléporteur!), les villes en étaient envahies ! Parfois on retrouvait quelques cadavres d’audacieux ayant voulu ouvrir une boutique hors de la ville, maiiiis c’est autre chose. Oh, et vous savez où vous pouviez trouver la plus grande concentration d’arnaqueurs ambulants ? Dans les Hôtels de Vente, bien sûr ! Non… Non, pas le PNJ. Le bâtiment. Oui, le bâtiment ! Il fut un temps où les commissaires priseurs se la pétaient dans des grandes tours, lieux de rendez-vous de tous les marchands. Aujourd’hui, il existe des vestiges de ces tours : les camps d’entraînement. En bref : les HDV étaient rempli de boutiques et de personnes voulant absolument trouver un « Pet non basique ».
  • Transition toute faite, les pets ! Oubliez votre Raa DPS CaC 10/80 Relique tyran instinct guerrier toussa toussa ! Un ange ? Vous pouviez rêver ! Contentez vous de votre bonne vieille panthère non stadée de niveau inférieur au vôtre. Si vous aviez des contactes ou une carte bleue, vous pouviez vous en procurer une de niveau 58+4 (mal OB s’il vous plait!). Et si vous connaissiez Bill Gates, il est probable que vous ayez accumulé la somme phénoménale de 20 millions pour vous acheter une fée bleue tamée. Et ouais, les pets « non basiques », c’était quand même la classe !
  • Et pour ceux qui ne connaissaient pas Mme Bettencourt, il vous restait une solution pour trouver la perle rare : farmer. En effet, le système de drop était différent à l’époque, et pour vous procurer la carte de pet désirée, il fallait farmer la créature en question ! Par exemple, moi, comme un optimiste absolu, je farmais des anges ! Tout le temps ! Jusqu’au niveau 50 ! 50 !!! Et je n’en ai jamais eu… Évidemment. Alors je me suis rabattu sur les fées rouges de Laksy, vous savez, ces petites Lucioles de niveau 40 toutes mignonnes toutes choupinoupinettes ! Eh bien après des heures à me battre, à les massacrer, à les torturer – en bref, à faire un génocide – j’ai eu la chance de drop une Carte de Fée Rouge Vide. Enfin, une vraie carte ! Ce n’est pas un kikou lol qui a fait une mauvaise blague dans le canal monde, yes ! Mais, comme vous le savez, à ce stade, rien n’est gagné. Il faut encore pouvoir apprivoiser la bête. Et c’était le parcours du combattant ! Seules les classes pets avaient la compétence d’apprivoisement au niveau 10, et le cartage était souvent gage de réussite. Alors, soyez courageux, munissez vous de la liste officielle des tameurs pros disponible sur le site de gPotato, et envoyez des messages privés à tout le monde ! Avec un peu de chance, un honnête bonhomme répondra à votre appel à l’aide. Il vous rejoignait alors sur le lieu du crime, vous deviez lui donner votre carte si durement acquise, en espérant qu’il ne vous la chippe pas au passage, et il tentait l’apprivoisement. Et, si ça réussissait, il était commun de donner un petit quelque chose au tameur pro (comptez 1 à 5 millions). Un véritable parcours du combattant.
  • Bien, maintenant que vous avez votre créature, vous pouvez enfin commencer à monter de niveau convenablement. Aucun DP à Moon de vous sera refusé, à vous le spot Fast Abhuva ! N’oubliez pas d’apporter votre sac de fragments de lunes à donner au pull ou au tank.
    Au bout de 56 mois, vous voilà enfin rang 3 ! Il est temps de se diriger vers LM.2 ! Oui, 2, parce que LM 1 c’est loin dans les mines, et que c’est super dangereux. Vous avez déjà tenté d’affronter Craniata à dos d’Ornitho du bord de mer avec une sirène de niveau 44 ? Déjà que pour Siffleur Bleu et Tortuzilla, c’est galère, alors pour un monstre de rang 3… Je m’égare. Vous voilà donc à LM.2, et votre groupe décide d’aller jusqu’au spot des Babirusas. Le DPS est formidable, et vous tuez les monstres en moins de 15 secondes ! Pourquoi ne pas tenter Cri Primal ? Oubliez immédiatement. Ce n’était à la porté que des plus puissants de cet impitoyable jeu ! L’espèce de napperon fantomatique tout sombre ne faisait qu’une bouchée de vous (exactement comme quand tu manges une cacahuète ou un cheeseburger). Alors, sans boss ni DPS satisfaisant, comment gagner de l’expérience ? C’est très simple, il suffisait de faire des quêtes, chose que l’on ne fait plus aujourd’hui. D’ailleurs, jadis, ces gros points d’exclamations ultra rouges vous cramant la rétine étaient en fait des pitits soleils tout kawai desu ! C’était totalement pas intuitif. Pour les pauvres, il y avait les quêtes que vous voyez un peu partout et que vous avez toujours dénigré. Pour les riches, il y avait la quêtes répétable du village caché ! Le meilleur moyen de gagner de l’expérience, plus rentable que la fameuse Vallée de Cristal, plus simple que d’apprendre les portails du Plateau de Palmir. Si vous arriviez à tuer les monstres du cimetière de Wolha, c’était bon ! C’était répétitif, mais on avançait vite. Ainsi, vous arriviez niveau 70, puis rang 4. Entre quelques « Cherche pet non basique », des « GG » vous étaient lancés.
    Continuez, et vous arriverez dans les hautes sphères de Rappelz. Dans la stratosphère de Rappelz ! Et à partir de là, il faut oublier les quêtes. Il ne vous reste qu’un seul moyen de gagner de l’expérience : faire un WP. Et là, c’est vous, les nouveaux :

[Vous] : « Mé keskesé un wépé ? C dépé kon di »

  • Vous n’êtes pas comme ça, rassurez moi !Je vous taquine ! Alors WP, c’est l’acronyme pour Wolf Party. Au delà du niveau 110, les seules créatures dignes d’intérêt étaient les loups de l’Île Perdue (Île qui, je le rappel, était 4 fois plus petite qu’aujourd’hui). Alors les WP c’était le classe, même si j’en n’ai fais aucun car j’étais trop occupé à farmer les fées rouge… Ouais, j’ai décidé de parler d’un truc que j’ai jamais fais. Donc c’est plus trop subjectif. Mais c’est mon article, j’fais c’que j’veux !
    Bref, après les WP, vous étiez bons pour être le seul clampin à traîner dans l’antre des Dragons, vous aviez le boss pour vous car y’avait pas de quêteux… C’était le bonheur (ou l’enfer, ça dépend de comment vous voyez la chose avec un stuff NE +4)
  • Ça y est. Vous êtes R7. MENTEUR, c’est infaisable ! Bon, si vous étiez R7 à cette époque, déjà, vous avez tout mon respect ! Et puis, vous étiez peut-être ce genre de bonhomme en full stuff Dragon Blanc NE à se balader à l’île des apprentis, juste pour vous la péter. Franchement, tout ce parcours pour ça. Vous m’décevez les gars. Vous avez changé.

Voilà, j’vous ai fais un petit tour d’Horizon (LOL MDR XPTDR JPP) ! Bon, c’est un peu du classico-classique, mais j’avais envie de vous partager un peu mon expérience sur le « vieux Rappelz ». Je tiens à conclure sur une chose : je n’ai pas écrit cet article pour le « C T MIEU AVAN », simplement pour vous raconter une p’tite histoire à propos du jeu. Sachez que si j’avais trouvé Rappelz « mieux avant », je n’aurais pas écrit cet article. Au contraire, je trouve que le jeu s’est grandement amélioré depuis ces temps « obscures » (R.I.P. in pizza Dragonic Age). Aujourd’hui, nous avons un système de créatures très développé, des stuffs à foison, un peu de challenge, du PvP, et surtout, AU GRAND surtout : 1 seul type de fragment de lune !!… Bref, GalaLab a fait du bon taff’ !
Sur ce, merci d’avoir lu, et je vous souhaite une bonne soirée, et bon jeu ! 🙂

Suivez notre page Facebook, rejoignez-nous aussi sur Discord ou encore sur Twitter.

Partager:

Poster un commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Me notifier des